Affiche du film Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon
Un homme fait l’amour à sa maîtresse et la tue.
Il prend ensuite un malin plaisir à laisser ses empreintes sur le lieu du crime et se rend à son travail à la préfecture de police.
Chef de la brigade criminelle, il vient d’obtenir une promotion à la tête de la section politique et compte bien prouver que sa haute fonction le met à l’abri de toute arrestation…
Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon reste comme l’un des grands films contestataires italiens des années 70.
A juste titre.
Charge cynique aux accents prémonitoires (sans le savoir, le film anticipait une série d’attentats qui allaient endeuiller l’Italie au moment de la sortie du film), le scénario culotté d’Ugo Pirro et Elio Petri ne fait pas de quartier.
Politiciens, policiers et militants révolutionnaires – qui se croient, à des degrés divers, au-dessus des lois – tous en prennent pour leur grade dans un spectacle bouffon et glaçant.
Une ambivalence que la saisissante interprétation de Gian Maria Volonte rend crédible en donnant corps à ce personnage de policier équivoque et fort en gueule qui veut prouver qu’il peut échapper à la loi tout en cherchant à être arrêté. Il faut le voir, lors d’une scène d’interrogatoire, passer en quelques secondes de l’inquisiteur paternaliste à un petit garçon pleurnichard pour comprendre l’étendue de son talent.
A cette satire de la société italienne toujours en proie à ses démons mafieux et à la composition fantasque de son acteur principal, il faut ajouter la force du fameux thème musical ponctué de pincements de guimbarde. Une partition entêtante en parfaite adéquation avec le film et qui contribua énormément à son succès. Au fil du temps, la partition d’Ennio Morricone est sans doute devenue plus célèbre que le film lui-même permettant à Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon de rester une œuvre vivace dans la mémoire collective.
Cette liberté de ton du cinéma italien des années 70 et sa dénonciation des puissants font aujourd’hui cruellement défaut au cinéma européen en général et au cinéma français en particulier alors qu’il y aurait encore matière à dire et à filmer. Raison de plus pour (re)découvrir ce film qui remporta l’oscar du meilleur film étranger en 1970.
Une réussite.

Affiche réédition du film Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon
A partir du 12 juillet 2017, Carlotta propose pour la première fois en Blu-ray (ainsi que dans une nouvelle édition DVD) dans une magnifique restauration 4K : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon.
Le film bénéficie en outre de trois intéressants documentaires, en HD, qui retracent la genèse et la fabrication du film et replacent l’œuvre dans son contexte.
Le dernier bonus portant sur Ennio Morricone et sa fameuse partition composée pour l’occasion, bien qu’un peu technique, n’en reste pas moins passionnant.
Une édition indispensable.