Affiche du film Barry Seal : American Traffic
1978.
Recruté par la CIA pour des opérations secrètes en Amérique centrale, un ancien pilote de ligne de la TWA profite de son impunité pour se lancer dans le trafic de drogue et d’armes.
Très librement inspiré d’une histoire vraie, Barry Seal : American Traffic est une critique, énergique et plein de dérision, des magouilles à peine croyables – et le plus souvent contre-productives – des services secrets américains contre le communisme et les cartels de la drogue, à travers le destin hors du commun d’un arnaqueur de haut vol.
La mise en scène énergique et fantasque de Doug Liman, qui s’amuse à parasiter par son récit de véritables documents d’archives et à prendre en défaut les discours des présidents américains d’alors, s’accorde aux hallucinantes tribulations de Barry Seal et offre à Tom Cruise, après Edge of Tomorrow, un nouveau terrain de jeu à explorer, entre désinvolture et incrédulité, qui lui va plutôt bien.
Reste la question sur la manière d’aborder un tel sujet. Plutôt que d’en pleurer, Doug Liman prend le parti d’en rire. La charge n’en reste pas moins efficace.