Affiche du film 1941
En 1941, alors que l’attaque de Pearl Harbor vient d’avoir lieu, les Américains entrent en guerre tout en se préparant à une invasion japonaise. Au même moment, un sous-marin nippon fait surface au large de Los Angeles faisant souffler un vent de panique à Hollywood où chacun tente de résister à sa manière…
Film méconnu de Steven Spielberg, 1941 mérite de le rester tant cette tentative parodique manque de légèreté et peine à faire rire.
Pourtant, la première scène vaut le détour où le cinéaste et son compositeur attitré, John Williams, revisitent et plagient avec bonheur leur film le plus célèbre d’alors : Les dents de la mer. La suite est loin d’être du même acabit, malgré son casting prestigieux et la débauche de moyens et de figurants.
La mise en scène de Spielberg n’est pas en cause et fait même merveille lors d’une séquence de bal endiablée. Mais elle ne parvient jamais à contrebalancer le scénario décousu de ce film choral ainsi que le cabotinage horripilant de certains de ses acteurs : John Belushi en tête.
Partagé entre un humour bon enfant et des blagues potaches qui tâchent, 1941 ne sait où donner du canon et traîne en longueur, dépourvu d’un véritable tempo comique.
Heureusement, Spielberg a eu le bon goût de ne pas persévérer dans cette voie – véritable seppuku cinématographique – préférant donner à sa carrière un petit coup de fouet bienvenu avec Les aventuriers de l’arche perdue.

Cliquez ici pour voir la bande annonce en VO.

Haut de la page d’accueil