Dans la droite lignée de Chat noir, chat blanc, Emir Kusturica vient de réinventer la comédie à l’italienne… façon Serbe !
Cette petite perle délirante et drôle suit les aventures rocambolesques d’un jeune campagnard que son grand-père a envoyé à la ville afin de trouver une femme.
Dans son périple, il croisera un homme-canon, des truands patibulaires, deux frères déjantés et une magnifique jeune femme brune !
Farce irrévérencieuse et pleine de malice, Promets-moi nous entraîne dans un univers extravagant sublimé par une musique entraînante qui réjouit le cœur !
Kusturica ose tout, sans peur de l’outrance et du mauvais goût, et ça marche !
Son récit file à toute allure, préférant l’excès à la mièvrerie, jusqu’à un final explosif et musical, entre mariages et funérailles.
On quitte la salle à regret, le cœur joyeux et le sourire aux lèvres.
Allez, Promettez-moi… de courir le voir !