Belle reconstitution des années 30 et petite perle d’humour Bristish, le film de Stephan Elliott ravira tous ceux qui apprécient les dialogues qui pétillent comme des bulles de champagne et les rires aussi grinçants que les portes du vieux manoir qui abrite les protagonistes.
Entre brouillard et tasses de thé, on s’amuse de bon cœur à ce retour de noce mouvementé – et souvent vachard – emporté par un fabuleux quatuor d’acteurs.
Avec une énergie débordante, Kristin Scott Thomas, Jessica Biel, Ben Barth et Colin Firth rivalisent de bons mots, dont certains feront date. (Une fille parlant de sa mère : «Elle est comme la noyade. Agréable quand on décide de se laisser aller !»). Quant au majordome de la maison, avec ses réparties pince-sans-rire et son regard acéré sur les choses, il n’est pas sans rappeler les plus célèbres domestiques qui parsèment les œuvres de Blake Edwards de La Party à Victor Victoria.
Alors, n’hésitez pas à découvrir, au son d’un jazz swinguant et si possible dans la langue de Shakespeare, les aventures de cette famille au bord de la crise de nerfs dont le verni des conventions se fendille peu à peu pour le plus grand bonheur des spectateurs.