Affiche du film Life origine inconnue
Une sonde revenant de Mars est récupérée par une Station Spatiale Internationale en orbite autour de la terre. Les six membres d’équipage découvrent parmi les prélèvements effectués une forme de vie extraterrestre que leurs expériences vont réveiller.
Daniel Espinosa confirme le manque d’originalité qu’il traîne de film en film. Si Sécurité rapprochée faisait illusion, Enfant 44 fut loin de convaincre.
Ce Life : Origine inconnue confirme cet état de fait. Un plan séquence en préambule comme dans Gravity, un tentaculaire extraterrestre qui se cache au milieu de l’équipage et les supprime un à un comme dans The Thing ou Alien.
Hormis le réveil intrigant de la créature dont l’apparence frêle cache une force monstrueuse, nous sommes en terrain connu et le scénario ne cherche jamais à sortir des sentiers rebattus de la science-fiction horrifique. Même le rebondissement final est prévisible pour qui a vu passer nombre de ce type de films depuis des années.
Quant aux acteurs, ils semblent s’ennuyer ferme dans leur boîte de conserve et alternent, sans surprise, séquences de parlotes sentimentales et scènes d’action en apesanteur avec un entrain qui n’a rien de « poulpitant ».
Sur un thème similaire, mieux vaut revoir le passionnant et plus plausible Mystère Andromède de Robert Wise.
Circulez, y’Alien à voir !