Affiche du film Le chasseur et la reine des glaces
Nous ne savions pas tout, hélas…
Avant qu’il ne vienne en aide à Blanche-Neige, le chasseur était tombé amoureux d’une jeune femme sans le consentement de la reine des glaces, la frigorifique Freya.
Exilé, il en a profité pour régler son compte à la reine Ravenna (dans Blanche-Neige et le chasseur). Pas de bol, il doit aujourd’hui faire face à la vengeance de Freya, bien décidé à récupérer le miroir magique de sa grande sœur.
Il y a toujours quelque chose de déglingué au pays des contes de fées…
Mais où sont donc passées les hideuses sorcières de notre enfance ? Pas dans cette suite où elles ont toutes des têtes de top-modèles.
Affiche du film avec Freya et Ravenna Charlize Theron, toute dior vêtue, est loin d’être un laideron.
Quant à Emily Blunt, elle ne laisse pas de glace.
Tant de beautés réunies rendent définitivement consensuelle cette production déjà bien aseptisée.
D’autant que le chasseur aime les fadasses (ça pourrait faire un bon titre pour un troisième film, non ?), puisqu’après Kristen Stewart – qui heureusement ne rempile pas – le grand dadais blond à l’humour balourd s’amourache de la jolie, mais inexpressive, Jessica Chastain.
Bref, à défaut d’avoir du cœur, c’est une fable industrielle que l’on nous sert sur un plateau avec son lot de bons sentiments et de combats filmés à la hache.
Si seulement ce pouvait être un solde de tout… conte.