Affiche du film Les Pirates ! Bons à rien, Mauvais en tout
Le Capitaine Pirate et ses hommes ont décidé de remporter le Prix du Pirate de l’année.
Mais le pari est loin d’être gagné lorsque l’on est le plus mauvais équipage de toutes les mers du globe.
Commence alors une aventure qui mènera le flibustier barbu et sa joyeuse bande de bras cassés des Antilles jusqu’à Londres où sévit la reine Victoria…
Les Pirates ! Bons à rien, Mauvais en tout signe le grand retour des studios Aardman à l’animation image par image qui a fait sa renommée et qui avait été un peu mis de côté – après Wallace et Gromit : Le mystère du lapin-garou (2005) – au profit de l’animation numérique. Retour aux sources qui s’avère gagnant tant au niveau de l’animation toujours aussi fluide (et habilement mêlée cette fois à quelques effets numériques, notamment pour donner vie à la mer) que des magnifiques décors. Les vues nocturnes de Londres baignant dans le brouillard impressionnent par leur réalisme et le soin apporté à chaque détail.
Mais si la technique éblouit, on ne peut pas en dire autant du récit qui peine à trouver son public.
Avec ses nombreuses références cinématographiques (de Elephant Man à Titanic) et son humour pince-sans-rire le film de Peter Lord ne devrait guère emballer les plus petits. Ni, hélas, convaincre tout à fait les plus grands.
Gentillet, le scénario manque de gags originaux et surtout de rythme. Exception faite de la course poursuite en baignoire qui rappelle les grandes heures de Wallace et Gromit.
Souriant mais pas hilarant, créatif mais pas inventif, Les Pirates ! laissent les spectateurs sur leur faim et ne devraient pas les motiver pour une nouvelle sortie en mer en leur compagnie. Dommage !