Affiche du film Tucker & Dale fightent le mal
Deux braves gars un peu rustres s’offrent, comme résidence secondaire, une vieille cabane perdue dans les bois. Malheureusement, c’est aussi l’endroit que choisit une bande de jeunes citadins élevés aux films d’horreur pour venir camper. Leur rencontre va faire mal, drôlement mal !
Dans le genre parodique, Tucker et Dale fightent le mal vaut mieux que son titre français débile et se révèle plutôt une bonne pioche en se jouant, avec une habileté réjouissante, des poncifs du film d’épouvante.
Comme il se doit, les cadavres d’étudiants boutonneux et de bimbos en minishorts s’y ramassent à la pelle pendant que nos deux héros se prennent râteau sur râteau en tentant de les sauver d’eux-mêmes. Car la brillante idée du film est d’avoir inversé les rôles. Ici, ce sont les étudiants – particulièrement cons et maladroits – qui agressent les deux autochtones, suite à une série de malentendus.
A mi chemin entre Scream et Shaun of the dead, le film d’Eli Craig se montre plus loufoque que celui de Wes Craven sans toutefois atteindre l’humour grinçant et la satire sociale de la comédie d’Edgar Wright. Il faut dire que le duo Alan Tudyk / Tyler Labine, aussi sympathique soit-il, n’a pas la complicité comique du couple formé par Simon Pegg et Nick Frost. Pourtant, Alan Tudyk a su faire preuve par le passé de son talent burlesque, de Dodgeball à Joyeuses Funérailles. Mais ici, dans le rôle du clown blanc, il semble moins à l’aise que d’habitude tandis que son partenaire de jeu, Tyler Labine, a du mal à sortir de son rôle de gros nounours attendrissant.
C’est d’autant plus regrettable que le scénario tient bien la route et que nos héros ont un côté particulièrement attachant qui manque souvent à ce genre de comédies, qui mises le plus souvent sur la quantité de gags plutôt que sur la qualité du jeu des comédiens.
Si vous parvenez à éviter la bande annonce (qui dévoile les meilleures blagues du film) et que vous aimez vous fendre la gueule devant des films à l’humour qui tâche, vous passerez certainement un bon moment, saignant, en compagnie de Tucker et Dale.

Cliquez ici pour voir la bande annonce. (Ou pas…)

Haut de la page d’accueil