Comédie pour nouveaux riches mise en scène par un enfant gâté du spectacle, Coco fait tâche en pleine crise financière avec un humour qui donnera sans doute « la banane » aux hautes sphères politiques et financières tout en faisant grincer des dents la « France d’en bas ».
Bien meilleur sur scène que dans ses films, Gad Elmaleh (omniprésent jusqu’à l’écœurement) étire un simple sketch en un film pas drôle de 1h30 développant plusieurs thématiques pour n’en résoudre aucune.
Il en résulte un film qui n’a pas de fin, à l’image de l’avidité de certains grands patrons dont il se fait l’écho.