Sherlock Holmes
Sherlock Holmes a vraiment une bonne étoile cinématographique et sait s’accommoder avec brio de toutes les transpositions, y compris les plus folles. De l’angoissant Sherlock Holmes contre Jack l’éventreur, au freudien Sherlock Holmes attaque l’Orient-Express, en passant par l’hilarant Élémentaire mon cher Lock Holmes ou la romantique et iconoclaste Vie privée de Sherlock Holmes – sans oublier dans les années 80/90 la fameuse série télévisée où Jeremy Brett composait un Sherlock Homes plus vrai que nature – rien ne semble pouvoir mettre à mal son esprit cartésien. Cependant, à l’annonce d’une nouvelle aventure sous la houlette du producteur Joel Silver et du réalisateur Guy Ritchie on pouvait s’attendre à tout et même craindre le pire pour le résidant du 221b Baker Street.
Bonne nouvelle, il n’en est rien et l’association entre les deux hommes a parfaitement fonctionné.
Il ne faut pas oublier que dans les années 80, Joel Silver a composé certains des meilleurs duos de films d’action (48 heures, L’Arme fatale) et que Guy Ritchie, quant il ne se complait pas dans les ralentis et la mise en scène m’as-tu-vu, sait donner une réelle vitalité à ses films.
On retrouve donc tout cela ici… En mieux !
Un formidable duo d’acteurs où le jeu de chien fou inspiré de Robert Downey Jr./Sherlock Holmes trouve sa complémentarité avec l’interprétation efficace et pétillante de Jude Law/ Dr Watson. Un méchant inquiétant à souhait. Des dialogues savoureux. De l’action rondement menée et un scénario mêlant habilement ésotérisme et découverte scientifique. Une saisissante reconstitution du Londres victorien et une belle partition musicale de Hans Zimmer pour emballer le tout.
Bien sûr, certains puristes reprocheront au film la perte du caractère stoïque du personnage. Mais ce que Holmes perd en froideur, il le gagne en vivacité. (Et oui, on l’oublie trop souvent, mais, même dans les romans, Sherlock Holmes est aussi un homme d’action).
Ébouriffant, drôle et captivant, Sherlock Holmes est un excellent divertissement dont on attend la suite avec impatience.