Affiche du film La fille du train
Une femme alcoolique, que son divorce a brisé, passe tous les jours en train devant les mêmes maisons et fantasme sur la vie, supposée parfaite, d’un couple qu’elle épie à chacun de ses voyages.
Jusqu’à ce qu’un évènement imprévu et une mystérieuse disparition viennent balayer ses certitudes.
Pas de chance !
« Le best-seller qui a fasciné le monde » (dixit, sans rire et sans mentir, la publicité) hérite d’une adaptation train-train sous la houlette d’un réalisateur qui se contente d’illustrer les différentes péripéties d’un récit qui se veut particulièrement retors.
Enfin, retors pour ceux qui n’auraient pas vu de thrillers depuis la sortie de Usual Suspects il y a plus de 20 ans (c’est-à-dire le monde entier, si l’on en croit la publicité) et n’auraient toujours pas compris qu’il suffit de chercher le personnage le moins probable et le plus innocent pour résoudre l’affaire.
De toute façon, quoi qu’on dise, ceux qui aiment le roman de Paula Hawkins et les trois jolies actrices du film de Tate Taylor prendront le train.