Affiche du film Dragons 2
Après avoir unis, sur leur petite île, Vikings et dragons, Harold et sa Furie Nocturne, Krokmou, poursuivent leur exploration de territoires inconnus et découvrent une nouvelle menace en la personne de Drago, un sinistre dragonnier qui a juré de soumettre à sa volonté tous les cracheurs de feu ailés passant à sa portée.
Belle suite que ce Dragons 2 qui parvient, l’effet de surprise en moins, à rééditer l’exploit de l’original grâce à la qualité de son animation et au soin tout particulier apporté au récit et à ses héros, tous attachants, qu’ils soient ailés ou unijambiste.
Reprenant la recette du premier opus, le réalisateur évite de prendre les enfants pour de bêtes moutons à dragons et n’hésite pas à aborder de front les situations dramatiques, quitte à faire disparaître certains personnages.
Certes, ce nouveau récit initiatique qui marque le passage à l’âge adulte d’Harold et de Krokmou ne s’affranchit pas de certaines ficelles attendues (pourquoi les retrouvailles d’un être cher entraînent-ils systématiquement la perte d’un autre être cher ?) mais il les franchit avec un certain panache, porté par les jolies partitions pour orchestre et uilleann pipe de John Powell.
De la bel ouvrage pour une franchise qui prend définitivement son envol, au niveau des meilleurs productions Pixar.
De nouvelles idées d’aventures pour Harold et son dragon sont-elles déjà dans l’air ? On l’espère, pour clore ce qui pourrait être une trilogie tout feu, tout flamme !

PS : A noter, pour la version française, l’absence de doubleurs venus de la télé (présentateurs ou humoristes de seconde zone). Ça fait du bien aux oreilles !

Cliquez ici pour voir la bande annonce.

Haut de la page d’accueil