Affiche du film Clochette et la Fée Pirate
Dans la vallée des fées, Zarina est chargée de veiller sur la poussière de fée.
Vous savez, celle qui fait voler.
Mais, suite à une expérience ratée, la petite fée s’exclut de sa communauté.
Elle prend la tête d’une bande de pirates Fées Lons bien remontés.
Ils ont dans l’idée d’utiliser les pouvoirs de la poussière pour voler.
Mais c’est sans compter sur Clochette et ses amies pleines de Fée Licité !
Il y a quelque chose de Fée Laid au royaume de Disney.
La Fée Néant John Lasseter, transfuge de Pixar, continue de mal Fée Conder les productions de la petite souris aux grandes oreilles.
Désormais, la Fée Dérateur semble être sa principale source d’inspiration.
Après avoir remis au goût du jour les princesses aux chansons guimauves (de Raiponce à La Reine des Neiges), le voilà qui s’attaque avec Fée Rocité à la Fée Clochette : la transformant, elle et ses congénères, en poupée aseptisée aussi Fée Brile de partir à l’aventure que de causer chiffons et coiffure.
Préoccupations principales des filles, Fée bien connu !
De quoi faire hurler les Fées Ministes devant ces petites fées qui ont toutes des prénoms de chanteuses RnB se terminant en « a » : Zarina, Roselia, Idressa, Vidia (manque juste Fée Lindra et sa tête de tigre : les adeptes de Fort Boyard comprendront !) quand ils ne sont pas un peu connotés : Clochette, Ondine…
Monsieur Lasseter, ce n’est pas bien de vouloir jouer avec les Fées Romones des petites filles sous couvert de dessins animés.
Avec sa féérie au rabais, il est à espérer que Clochette et la Fée Pirate ne renaisse pas de ses cendres, telle la Fée Nix, pour une inévitable suite. Sinon, les parents risquent de sombrer pour de bon dans l’eau Fée Rugineuse.

Cliquez ici pour voir la bande annonce.

Haut de la page d’accueil