Affiche du film Les garçons et Guillaume, à table !
L’enfance et l’adolescence de Guillaume Gallienne sociétaire de la Comédie Française et ses rapports ambigus avec sa mère (à qui il cherche à ressembler) et le reste de sa famille qui le prend pour un homosexuel refoulé.
Inspiré de son one man show, Guillaume Gallienne sociétaire de la Comédie Française nous offre pour sa première réalisation un numéro de tout à l’égo qui, s’il ne manque pas de dérision, devient rapidement horripilant.
Sans crainte du ridicule, Guillaume Gallienne sociétaire de la Comédie Française joue à l’adolescent et endosse le rôle de sa propre mère. Le problème c’est que ce qui pouvait passer sur scène, grâce à la magie du verbe, fait un peu tâche à l’image. D’autant que l’apprenti cinéaste ne se prive pas de quelques scènes bien grasses qui sentent (c’est le cas de le dire) le déjà vu. Un humour qui donne toutefois l’occasion à Diane Kruger de réaffirmer, après Un plan parfait, sa belle aisance dans le registre de la comédie.
Avec Les garçons et Guillaume, à table ! Guillaume Gallienne sociétaire de la Comédie Française s’offre une psychanalyse à bon compte en faisant payer par son public ses consultations sur grand écran. Une manière pragmatique de se mettre à table qui, à défaut de convaincre (le changement d’attitude de son personnage dans la dernière partie du film est trop brusque pour être crédible), lui permettra très certainement de mettre du beurre dans ses épinards de sociétaire de la Comédie Française.

Cliquez ici pour voir la bande annonce.

Haut de la page d’accueil