Affiche du film Le Chat Potté
Les origines et les premières aventures du célèbre Chat Potté – à la recherche des haricots magiques – et ses rapports tumultueux avec l’œuf charlatan Humpty Dumpty et la féline Kitty Pattes de Velours, reine du chapardage.
Après l’arrêt des aventures de Shrek, les studios Dreamworks, sans pour autant abandonner la poule aux œufs d’or que sont les contes de fée, on préféré miser sur le capital sympathie du matou aux yeux doux plutôt que sur une cinquième aventure de l’ogre vert, un peu en perte de vitesse.
Avec sa première demi-heure drôle et enlevée – où le récit s’amuse avec beaucoup de justesse des petites manies des chats – son animation fluide et son combat de danse rythmé et inventif, le film de Chris Miller enchante.
Et puis, lentement, le spectateur déchante. Bien sûr, les gags ne manquent pas ainsi que les clins d’œil cinématographiques à l’attention des plus grands de Die hard 4 à La vengeance dans la peau en passant par Jurassic Park. Mais en l’absence d’un véritable enjeu dramatique et d’un méchant charismatique, cette nouvelle variation sur le thème de Jack et le haricot magique finit par perdre de son intérêt. Et ce n’est pas l’apparition d’un « monstre » ridicule et sans saveur en toute fin de film qui lui permet, hélas, de relever le niveau.
Charmant mais pas aussi chatoyant qu’espéré, Le Chat Potté plaira quoiqu’il en soit aux moins de douze ans et aux inconditionnels du minet chamailleur.
Mission – presque – réussie, « chapristi » !

Cliquez ici pour voir la bande annonce.

Haut de la page d’accueil