Quand, sur chemin de la Zone 51, deux grands dadais anglais, fans de SF et de science-fiction, croisent la route d’un extraterrestre exilé sur terre depuis 60 ans… Le voyage en camping car va prendre une autre dimension !
La rencontre entre le réalisateur déjanté Greg Mottola et les deux héros de Shaun of the Dead et Hot Fuzz était attendue par tous les amateurs d’humour transgressif et de clins d’œil appuyés aux films de genre.
Si Paul déçoit un peu, c’est que l’on ne retrouve qu’en de rares occasions (ici, l’attaque en règle contre les catholiques intégristes) la verve satirique qui faisait la force de SuperGrave, le metteur en scène préférant miser sur un humour bon enfant, forcément plus grand public.
En revanche, nos Laurel et Hardy britanniques, également scénaristes du film, remplissent en grande partie leur part du contrat grâce à un duo bien rôdé et à l’utilisation d’un réjouissant florilège de références au cinéma extraterrestre : Rencontre du 3ème type, E.T. l’extra-terrestre, Alien, Star Trek, Men in Black, X-Files, l’autopsie de l’extraterrestre de Roswell… Tout y passe ! Même Steven Spielberg…
On le savait depuis Shaun of the Dead, Simon Pegg et Nick Frost sont de vrais fans des films de genre et sous leur humour irrévérencieux se cache un authentique respect des thèmes qu’ils abordent. Il suffit de voir la scène où un groupe de musiciens country joue dans un bar à ploucs la petite ritournelle interprétée par des musiciens aliens lors de la rencontre entre Han Solo et Luke Skywalker dans l’épisode IV de Star Wars pour en être persuadé. Contrairement au mercantile Tron l’héritage, on a vraiment affaire ici à un film de geeks fait pour les geeks.
Et Paul dans tout cela ? Avec sa grosse tête, ses grands yeux, ses clopes et son calbute improbable, le petit alien fait preuve d’une réelle personnalité et d’une indéniable présence grâce aux effets spéciaux.
A dire vrai, le principal bémol à sa prestation vient d’un élément extérieur au film : le doublage français. C’est Philippe Manœuvre qui prête sa voix condescendante à l’extraterrestre. Avec son timbre suffisant donnant à penser qu’il prend tout le monde pour des cons, il finirait presque par rendre Paul antipathique…
Un comble !
Bref, préférez la version originale avec la voix de Seth Rogen ou faites manœuvre arrière !

Cliquez ici pour voir la bande-annonce vost.
Cliquez ici pour subir la bande annonce en version française.