Affiche du film L'âge de glace 5
Scrat, toujours aussi gland, libère une soucoupe volante coincée dans la glace et provoque la création de notre système solaire accompagnée d’une pluie de météorites dont la plus grosse menace de détruire la terre. A moins que Manny, sa famille et ses nombreux amis ne parviennent à sauver le monde.
Après une dérive des continents qui laissait de glace, ce nouvel épisode rectifie le tir et choisit l’option du délire S.F. où Scrat et Sid mènent le bal. Diego se contentant de jouer les faire-valoir et Manny de nous faire barrir avec ses soucis domestiques.
Il est vraiment loin le temps où les trois amis, et l’électron libre Scrat, étaient le noyau dur d’une saga qui aujourd’hui se disperse autour d’un trop grand nombre de personnages et d’intrigues annexes.
Le scénario n’apporte pas grand-chose à son postulat de base et ce nouveau périple se contente de disséminer ses gags (plus ou moins bons) tout en jouant sur le capital sympathie de nos héros qui doivent, cette fois, affronter des méchants plus bêtes qu’effrayants.
Le Big Bang annoncé ressemble une fois de plus à un pétard mouillé, on aurait pourtant aimé que cet âge de glace se termine en beauté.