Affiche du film Kick-Ass 2
Depuis la mort de Big Daddy, Kick-Ass et Hit Girl continuent de nettoyer la ville de ses malfrats tout en poursuivant tant bien que mal leurs études.
Doivent-ils renoncer à la vie de justicier et reprendre une vie normale ou aller de l’avant en s’associant à d’autres apprentis super-héros ?
L’arrivée d’une bande de super-vilains dirigée par Mother Fucker va les aider à prendre les décisions qui s’imposent.
Sans être complètement raté, Kick-Ass 2 ne retrouve qu’en de rares occasions le ton noir et déjanté qui animait les premières aventures du justicier amateur et l’absence de Matthew Vaughn à la réalisation se fait cruellement sentir.
Il faut dire que sous la houlette de Jeff Wadlow, cette suite opportuniste se contente d’exploiter le côté ludique du sujet en prenant soin de gommer la brutalité inquiétante de l’opus précédent. Reste une violence graphique destinée à plaire au plus grand nombre et principalement aux adolescents. Un parti pris qui, s’il n’est pas désagréable à l’œil, enlève toute ambigüité et zones d’ombre au profit de gags potaches lourdingues à base de taser vide boyaux.
Heureusement qu’Aaron Taylor-Johnson et surtout Chloë Grace Moretz restent convaincants dans les rôles titres. Jim Carrey ne faisant que passer sans vraiment forcer son talent.
Souhaitons que le prochain épisode – évoqué dans le générique de fin – se tourne rapidement afin que les deux comédiens puissent reprendre leur rôle avant qu’ils ne soient trop vieux et que Matthew Vaughn botte définitivement le cul de son remplaçant pour remettre la franchise sur des voies un peu plus sinueuses et, surtout, moins consensuelles.

Cliquez ici pour voir la bande annonce.

Haut de la page d’accueil