Même si il ne renouvelle pas le genre, ce petit polar futé se laisse regarder sans déplaisir grâce à un scénario habile qui lorgne du côté de Tarantino.
Personnages loufoques, situations incongrues, récit fragmenté et répliques qui tuent s’enchaînent sans temps mort jusqu’à un final surprenant quoiqu’un peu cousu de fils blancs. Surtout, ce film fait la part belle aux acteurs qui s’en donnent à cœur joie.
Bruce Willis, en second couteau de luxe, affûte ses armes et ses répliques avec une dérision réjouissante. Lucy Liu fait preuve d’une belle fantaisie et Morgan Freeman et Stanley Tucci assurent et assument leur personnage comme personne.
Pourtant, malgré toutes ces qualités, on ne peut s’empêcher de penser que Slevin serait moins réussi sans l’abattage de Ben Kingsley – qui confirme ici ses grands talents d’acteur en composant un parrain rabbin délirant – et la distanciation comique dont fait preuve Josh Hartnett, vraie révélation de ce séduisant petit film de gangsters.

Cliquez ici pour voir la bande annonce.

Haut de la page d’accueil