Affiche du film Hercule
Depuis que ses 12 travaux l’ont transformé en légende, Hercule – accompagné de son groupuscule de mercenaires – offre sa science du cassage de clavicules en échange de gros pécules.
Alors, quand le roi de Thrace lui demande son aide pour mettre fin à une sanglante guerre civile qui macule de rouge son pays, Hercule point ne recule.
Quitte à découvrir un peu tard l’adage selon lequel : Hercule, deux qui l’acculent, un qui l’enc…
Avec deux Hercule la même année (La légende d’Hercule est sortie en mars de cette année) vous pensiez en avoir plein les testicules ?
Rassurez-vous, comparé au film de Renny Harlin qui en a pris pour son matricule, le film de Brett Ratner est loin d’être ridicule.
S’éloignant habilement du mythe qu’il bouscule, il offre un beau véhicule – à l’action rythmée et aux images somptueuses – à Dwayne Johnson, toujours aussi sympathique et convaincant dans ses rôles de gros bras.
Sa prestation s’articule parfaitement à celle de ses partenaires, de Rufus Sewell à Ian McShane, qui ont eux aussi à cœur d’avoir le ventricule généreux.
Si elle ne sort pas le péplum de son crépuscule, cette pellicule non dénuée d’humour inocule un peu de fraîcheur du côté des séries B qui circulent chaque été.

Cliquez ici pour voir la bande annonce.

Haut de la page d’accueil