Affiche du film Machete Kills
Machete, le vengeur mexicain, a la lame qui le démange !
On a tué une de ses amies très sexy !
Ça tombe bien, le Président des États-Unis a besoin de lui pour une mission dangereuse.
Péter la gueule d’un chef de cartel mexicain qui menace de balancer un gros missile sur le sol américain…
On prend le même et on recommence.
Machete revient pour un nouveau festival rigolard d’explosions, d’exécutions, de pendaisons, de décapitations, d’éventrations et de démembrements avec cette fois un – mauvais – goût prononcé pour les hélices : du hors-bord à l’hélicoptère.
Si les filles sexy, très sexy et très, très sexy sont toujours aussi « caliente » (Amber Heard ainsi que Sofia Vergara et sa bande envoient du bois !) et les invités de marque toujours adeptes du second degré (Mel Gibson, Charlie Sheen, Antonio Banderas et tous leurs comparses s’en donnent à cœur joie !) Robert Rodriguez filme cette fois son Machete comme un manche et donne à son film l’esthétique lisse d’un téléfilm de seconde zone.
Même si le budget restreint est sans doute pour beaucoup dans le rendu final, le cœur du réalisateur de Sin City semble las de toute cette salsa.
Adieu le rendu crapoteux qui allait si bien au teint buriné de Danny Trejo, adieu aussi les nombreuses piques contre la politique répressive des USA face à l’immigration mexicaine. Robert Rodriguez se contente ici de quelques clins d’œil cinématographiques faciles (de Star Wars à Moonraker en passant par Braveheart et Docteur Folamour) avant de sombrer dans l’autocitation : le destin de Michelle Rodriguez ressemblant étrangement à celui de Johnny Depp dans Desperado 2 : Il était une fois au Mexique.
Du bricolage/recyclage qui a de plus en plus de mal à faire rire même si, par moment, certaines outrances emportent l’adhésion et prouvent que le pote de Tarentino peut encore faire mouche.
Quant à Danny Trejo, même s’il a encore de beaux restes, souhaitons lui de ne pas remettre ça dans Machete kills again in space qu’annonce une amusante bande annonce. Car, c’est bien connu, Machete n’aime pas se faire mettre… surtout en orbite !

Cliquez ici pour voir la bande annonce.

Haut de la page d’accueil